LA CROISSANCE DU GOYAVIER (PSIDIUM GUAJAVA L., 1753) AU MALI

Abdoulaye SIDIBE,  Béranger BISSELO MBEMBO,  Ousmane NIANGALY, Oumar DIOP

RESUME: La filière fruits et légumes constitue l’un des maillons essentiels du secteur agro-sylvo-pastoral, secteur moteur de l’économie du Mali. Elle fournit 43 % du Produit Intérieur Brut (PIB), génère plus de 50 % des recettes d’exportation et assure près de 80 % de la population des revenus. Les goyaviers occupent dans cette filière la 3ième position en superficie après les manguiers, les agrumes, et la banane avec une production de 2 355 tonnes. Les superficies consacrées aux cultures fruitières et maraîchères sont estimées à 15 000 hectares. Cette superficie augmente d’année en année. Mais la production est largement en deçà des potentialités réelles des zones productrices, notamment les régions de Koulikoro et de Sikasso et la commune urbaine de Bamako. En effet, le développement des productions de goyaves est aujourd’hui confronté à deux contraintes majeures à savoir : l’insuffisance des pluies, la dégradation des sols agricoles par leur épuisement en éléments nutritifs et le matériel végétal adapté aux conditions édaphiques. Ainsi, on assiste à la disparition de beaucoup de plantations de goyaviers dans les cercles de Koulikoro et de Kati. Pour résoudre ces deux problèmes, l’utilisation rationnelle des Humates qui contiennent de l’acide humique, pourrait être une solution alternative. Les produits humates utilisés dans l’expérimentation sont appliqués une semaine avant le greffage, au niveau du sol et sur les parties aériennes. Pour l’application au sol, le SG -70 et le TVH ont été utilisés respectivement à la dose de 114 g dans 20 l d’eau / ha et de 120 ml dans 400 l d’eau / ha. Les produits d’applications aériennes ont été utilisés avec les mêmes doses respectivement pour le SP-85 et le LC-12. L’essai a été implanté dans un tunnel au Laboratoire d’Agro-physio- génétique et de Biotechnologies végétales de l’IPR / IFRA de Katibougou dans un dispositif de Fischer avec quatre (04) répétitions et cinq (05) traitements. Les observations sur le goyavier ont porté sur : les racines du porte greffe du goyavier; notamment la profondeur, le poids sec et le nombre de racines secondaires, la surface des feuilles et la taille du greffon. Le porte greffe est une variété locale et le greffon utilisé, une variété améliorée. Les résultats de l’analyse statistique des observations ont révélé qu’au niveau de la croissance des feuilles, les produits ont eu le même effet sur le nombre de feuilles des greffons. Les produits SP-85 et LC-12 ont une meilleure influence sur la taille des greffons à partir du 20ème jour après la réussite du  greffage. Les produits SP-85 (T4) et TVH (T2) présentent un nombre élevé de racines secondaires. Par rapport au poids sec et à la profondeur racinaire, les produits ont tous eu le même effet sur les racines.

Mots clés: greffage, greffons, humates, nombre de racines, poids sec

Télécharger ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *