ANALYSE DE LA DYNAMIQUE DES ÉTATS DE SURFACE DES COURS SUPÉRIEUR ET INFÉRIEUR DU BASSIN VERSANT DU SANKARANI DE 1974, 1995 ET 2017

BENGALY Souleymane ; BENGALY Aboubakar ; CISSE Youssouf ; DEMBELE Ndji dit Jacques

RÉSUMÉ : Le changement climatique couplé aux modifications de l’occupation du sol soulève des questions de développement, notamment en ce qui concerne la disponibilité des ressources en eau (Djafarou, 2010 ; Poda, 2012). L’occupation du sol, liée à l’évolution démographique, conduit, soit à un état d’extrême dégradation des terres (recul du couvert végétal), soit à un équilibre plus ou moins stable du milieu naturel. L’objectif est d’analyser la dynamique des états de surface en amont-aval du bassin de Sankarani. Les données utilisées sont essentiellement spatiales (images satellitaires Landsat multidates et SRTM). Cette étude, conduite dans les sous bassins de Mandiana (amont) et Sélingué (aval) a permis de diagnostiquer et d’analyser l’évolution spatiale de ces zones nues (bâtis et sol nu), et d’établir le lien avec l’action anthropique et la fluctuation climatique dans le Sankarani. La cartographie diachronique des unités paysagiques (de 1974 à 2017), issue de l’interprétation numérique avec le logiciel Envi et ArcGIS pour les analyses, a permis d’apprécier la dynamique spatiale du phénomène de dégradation des sols en amont et en aval du bassin. Malgré quelques imperfections sur les images, la méthode a permis d’établir que les zones agricoles, bâtis et sol nu, naissent sur les berges des cours d’eau (principal) et progressent, parfois à une allure exponentielle. D’après cette approche, la régression de ces formations naturelles est due à des pressions anthropiques et aux fluctuations climatiques.

Mots clés: Géoinformation, dynamique, états de surface, cours supérieur, cours inférieur, Bassin versant, Sankarani.

 

Télécharger ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *